Contact    


 



Une recherche universitaire sur la réduction messianiste du judéo-christianisme et ses suites :

 



Le livre

 

Présentation en 1 page :            >  (.htm ou fr.pdf)
>  (.htm oder de.pdf)
>  (.htm or en.pdf)

 

                      >  (.htm o Es.pdf)

Editions de Paris, 2005, Versailles (pour le tome II)

coll. Studia Arabica n° 1-2 dir. Marie-Thérèse URVOY
/ auteur : Edouard-M. GALLEZ
 

Le messie et son prophète.
Aux origines de l’Islam.
Parties :

Tome 1                                  524 pages
De Qumrân à Muhammad
.

I. Le dossier « essénien » : une forêt que cache un arbre.
II. Origine et élaboration de l’idéologie messianiste
.

Tome 2                                  582 pages
Du Muhammad des Califes au Muhammad de l’histoire
.

III. Histoire et légendologie.
IV. Annexes et tables.

.

·         Erratapour les possesseurs de la 2e ou 3e édition (.pdf ) + compléments
·         –   La collection « Studia Arabica » / n° 3 et n° 4

Hyper-résumé pour hyper-pressés

    Cette étude universitaire met en lumière l’enracinement insolite de l’islam dans la religion hébraïque et dans le christianisme.
   Pour ce faire, il faut remonter jusqu’aux courants messianistes apparus au IIe siècle avant notre ère : ceux-ci préparaient lointainement la mouvance idéologique politico-religieuse qui s’est formée après l’an 70 en opposition à la révélation chrétienne – tout en dérivant de celle-ci. Également très opposée au judaïsme rabbinique, cette mouvance post-chrétienne des « judéo-nazaréens » reconnaissait Jésus comme Messie mais non comme Sauveur (c’est-à-dire comme Celui qui vient visiter son peuple).
   Ceci avait peu été mis en lumière en amont de l’Islam. Au regard de l’histoire, Mahomet apparaît au VIIe siècle non comme annonçant une nouvelle religion, mais comme le chef militaire au service de cette mouvance qui avait déjà eu une influence discrète mais profonde dans le monde au cours des six siècles précédents.

/ pdf     / pdf   / pdf   / pdf

   /pdf 

La confrontation sereine des textes disponibles (juifs, islamiques ou autres), des données archéologiques, exégétiques, etc., permet d'instaurer des pistes et des compréhensions nouvelles, loin des passions religieuses mais dans la lumière de questions et d’une espérance trop longtemps oubliées.

____________
Page d’accueil